Historique des actions menées

 Il est à signaler que Sexologues Sans Frontières existe comme organisme depuis le 10 décembre 2015. Plusieurs organisations entre elles ont mené à la réalisation de ce qu’est actuellement SSF. Il est ainsi important de comprendre que SSF est le fruit d’une longue accumulation d’expertises au fil des années. Tous les événements, articles, entrevues radio et vidéos répertoriés ici et avant la date de constitution de SSF ont été créés par le président Alain Gariépy alors qu’il a présenté son expertise dans ces actions soit à titre de président de l’Institut Québécois de Sexologie Clinique, de président du Théâtre Québécois d’expression créative ou à titre de président de l’Association des Sexologues du Québec où il a été le concepteur et responsable du programme Sexologues Sans Frontières. Toutes ces actions ont mené à la concrétisation de Sexologues Sans Frontières tel que nous le connaissons aujourd’hui et visent maintenant à présenter un volet des compétences des sexologues du Québec.

Journées thématiques : «Lutter contre l’exploitation sexuelle sur Internet» 
– Ces 2 journées ont été organisées par l’Institut Québécois de Sexologie Clinique

Première journée thématique

Date15 mars 2013
LieuLoews Hôtel Le Concorde (Québec)

ObjectifFormer des professionnels de la santé et des services sociaux

RésuméCette nouvelle initiative fait suite à la première édition du Colloque international sur l’exploitation sexuelle des enfants et les conduites excessives, qui a eu lieu au printemps 2011 à Charlevoix, et qui proposait alors différentes expertises de spécialistes impliqués dans de nombreux programmes nationaux et internationaux.

Deuxième journée thématique

Date31 mars 2013
LieuMontréal, La Plaza – Salle de réception

ObjectifFormer des professionnels de la santé et des services sociaux

Résuméle 31 mars a eu lieu la seconde journée thématique. Cette deuxième journée fait suite à celle qui a eu lieu à Québec le 15 mars 2013, où des experts sont venus traiter d’exploitation sexuelle sur Internet selon leur champ d’expertise. Cette fois-ci, cinq nouvelles conférences pour approfondir davantage nos connaissances en lien avec la problématique ont été présentées.

Colloque international sur l’exploitation des enfants et les conduites excessives
– Fait en partenariat entre l’Institut Québécois de Sexologie Clinique et le Théâtre Québécois d’Expression Créative –

Datedu 31 mai au 2 juin 2011
LieuFairmount le Manoir Richelieu (Québec)

Objectifs

  1. Sensibiliser les populations du Canada et de l’étranger afin d’impliquer et conscientiser le public au sujet des problématiques de l’exploitation sexuelle et des conduites excessives
  2. Accroître les connaissances des participants sur la nature et l’étendue des enjeux selon une approche multisectorielle
  3. Identifier des lignes directrices et outils concrets pour les actions collectives à mener concernant l’exploitation sexuelle des enfants et les conduites excessives

RésuméDu 31 mai au 2 juin 2011 a eu lieu, dans la charmante région de Charlevoix, le premier Colloque international. Dans une volonté de concertation, le Théâtre Québécois d’Expression Créative (TQEC) et l’Institut Québécois de Sexologie Clinique (IQSC), ont mis sur pied le Colloque international sur l’exploitation sexuelle des enfants et les conduites excessives, afin d’amener les participant-es à réfléchir et à se donner des lignes directrices concrètes sur les actions collectives à mener concernant ces problématiques.

Première initiative d’une telle envergure au Canada, elle aura bénéficié d’une couverture médiatique de plus de 40 articles publiés dans au-delà de 75 sources d’information d’envergure au Québec, en France et en Suisse. Pour faire suite au succès de cette 1re édition de l’événement, tenue au Fairmount le Manoir Richelieu (La Malbaie, Québec), les organisateurs désirent mettre sur pied une seconde édition de l’événement.

Pour un aperçu de la programmation et des conférences, cliquez ici.

Aide humanitaire au Bénin
– Fait par l’Association des Sexologues du Québéc, dans le cadre du programme Sexologues Sans Frontières –

Séjour 1 : du 29 octobre au 3 novembre 2010

Association soutenue : Association pour la protection de l’enfance malheureuse (APEM), située à Parakou (Bénin)

ObjectifsLors de ce premier voyage, nous avons pris connaissance de l’ampleur des problèmes auxquels la population béninoise était confrontée.

Plus précisement, les principaux objectifs de ce premier séjour étaient de :

  1. Analyser les besoins de la population
  2. Cibler les besoins des intervenants
  3. Saisir l’ampleur des problématiques présentes du milieu
  4. Établir les thématiques et actions prioritaires

RésuméUn premier voyage à l’automne 2010 a permis de confirmer tout le travail qu’il sera possible de réaliser auprès des enfants du Bénin. Les conditions de vie difficiles, la pauvreté, l’analphabétisation et l’isolement sont quelques problèmes que nous avons pu observer qui favorisent la possibilité que des enfants soient exploités sexuellement.

Activités menéesPlusieurs activités ont été menées lors de cette semaine, notamment :

  1. Rencontre avec les intervenants du milieu
  2. Visite des écoles de l’APEM
  3. Rencontre avec des financiers crédibles de l’Association
  4. Visite des milieux de la prostitution des enfants
  5. Rencontres avec les médias locaux
  6. Entrevue à une chaîne radiophonique
  7. Animation auprès des enfants

Suite à ces activités, les priorités, tant au niveau des professionnels que de la population, ont été ciblées.

Séjour 2 : du 21 au 25 mars 2011

Association soutenue : Association pour la protection de l’enfance malheureuse (APEM), située à Parakou (Bénin)

Population cibleTout intervenant, agent, animateur professionnel socio-sanitaire et autre personnel posant une action auprès des jeunes ou des personnes étant concernées par la prévention de l’exploitation sexuelle des enfants..

Titre du programmePrévention par l’approche créative «Comment intervenir auprès des jeunes concernés par la prostitution».

ObjectifsLa nature complexe qui favorise l’attrait sexuel d’adultes auprès des enfants questionne fortement et demande des mesures de protection. Cette première semaine de travail propose une action sur 5 volets complémentaires :

  1. Comprendre la nature des besoins et le développement psychosexuel souhaitable des jeunes
  2. Offrir des axes d’intervention proposant la connaissance et l’estime de soi
  3. Ouvrir sur le concept de santé sexuelle
  4. Identifier la nature blessante des adultes attirés sexuellement par les jeunes
  5. Proposer des outils concrets pour favoriser la compréhension de ce phénomène et offrir des outils pour favoriser l’expression des enfants

RésuméAprès un premier voyage d’observation, qui a permis la compréhension de la réalité qui touche l’exploitation sexuelle des enfants au Bénin en octore 2010, il a été possible de mettre en place une première formation pour permettre à des intervenants, principalement membres de la Protection de l’Enfance Malheureuse du Bénin (APEM), de développer une plus grande confiance et une ouverture face à la réalité qui concernent la compréhension de la sexualité et des problématiques qui affectent les enfants dans leur épanouissement personnel.

Activités menéesFormation auprès des professionnels sur une semaine de cinq jours consécutifs, pour une période de 25 heures. La formation était sous forme d’exposés théoriques, de travail de réflexion en équipe, de mises en situation et d’exercices créatifs.

Niveau de satisfaction des intervenantsUn questionnaire à l’attention des intervenants a permis de les sonder à plusieurs niveaux afin de recueillir leurs commentaires et leur satisfaction vis-à-vis la formation reçue.

Entre autres, ils ont été questionnés sur la satisfaction en lien avec le contenu et le déroulement de la formation, les objectifs poursuivis, les idées énoncées par les animateurs et les connaissances acquises.

Les résultats révèlent que les professionnels se disent «très satisfait» à «satisfait» sur l’ensemble des points. Aucun des professionnels ne s’est montré «peu satisfait» ou «insatisfait» sur les différents aspects sondés.

Câlins gratuis / Free Hugs contre l’exploitation sexuelle

DateCet événement a eu lieu à l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants, en date du 19 novembre 2011, et de la Journée mondiale des droits de l’enfant, le 20 novembre 2011
LieuMontréal (Québec)

Objectif : 

  • Représenter les contacts sains qui devraient exister entre adultes, de même que ceux auprès des enfants, à l’aide de la symbolique des câlins.

RésuméLe Théâtre Québécois d’Expression Créative a mis sur pied une vidéo de sensibilisation contre l’exploitation sexuelle des enfants, inspirée du mouvement «Free Hugs». Porteur d’un message d’espoir, l’idée d’avoir des gestes chaleureux par des accolades reflète notre intention de symboliser l’élan sain et naturel des relations en représentant des contacts adaptés qui devraient exister entre adultes, de même que ceux auprès des enfants. Ce projet étant né d’une volonté d’action à caractère humanitaire, tous les membres de l’équipe et artistes ont accepté généreusement de s’y impliquer sur une base volontaire.

Free hugs - Tournage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

j

Réalisé par Sophie Deraspe, réalisatrice des films Les signes vitaux (2010) et Rechercher Victor Pellerin (2006), et Antoine Maclean, la vidéo sera diffusée dans le cadre des activités de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants, en date du 19 novembre 2011, célébrée en synergie avec la Journée mondiale des droits de l’enfant le 20 novembre 2011. La présence d’artistes d’ici reflète l’importance qu’ils accordent à la cause et origine, à la source même, de nos convictions les plus profondes au Québec. Parmi les artistes ayant participé à ce projet, soulignons la généreuse implication de Danielle Ouimet, à titre de porte-parole, ainsi qu’Isabelle Blais, Geneviève Brouillette, Pierre Gendron, Josée Lavigueur, Karyne Lemieux et André Gagnon, pour la trame musicale.

Activités menéesCâlins gratuits et création d’une vidéo de sensibilisation.

[maxbutton id= »1″] [maxbutton id= »2″] [maxbutton id= »3″] [maxbutton id= »4″]

«Flash Mob» contre l’exploitation sexuelle des enfants

Date : 19-20 novembre 2012
LieuSite historique de l’Île des moulins, Vieux-Terrebonne (Québec)

Objectif : 

  • Sensibiliser la population à la lutte contre la maltraitance et l’exploitation sexuelle des enfants

RésuméLe Théâtre Québécois d’Expression Créative, en collaboration avec l’Institut Québécois de Sexologie Clinique, est heureux de vous présenter la création de son nouvel outil de sensibilisation : Danse éclair / «Flash Mob» : Une marguerite pour lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants. Ce vidéoclip a été pensé à l’occasion de la Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants, en date du 19 novembre, et de la Journée mondiale des droits de l’enfant, le 20 novembre.

Grâce à ce vidéoclip, nous souhaitons débuter un mouvement où la marguerite serait le signe de la lutte à l’exploitation sexuelle des enfants. La vidéo fait suite au projet Câlins gratuits/Free Hugs, avec des artistes québécois. Le Théâtre Québécois d’Expression Créative se spécialise, depuis plus de 14 ans, à créer des outils pour permettre de faire de la prévention en utilisant un espace créatif et favorise les groupes ciblés à être des acteurs de leurs changements.

Activités menéesDanse éclaire/Flash Mob : Une marguerite pour lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants.

[maxbutton id= »5″] [maxbutton id= »6″]

Formation au Laos
– Action réalisée par l’Institut Québécois de Sexologie Clinique –

DateNovembre 2010
Organisme soutenu : AFESIP

1497607_709952422351245_1160316618_n

 

 

 

 

 

 

LieuLaos

Objectif : 

  • Proposer une formation à différents intervenants qui oeuvrent auprès d’enfants. Sous le thème L’Intervenant face à la violence sexuelle vécue par des enfants, cette semaine de formation s’oriente autour de trois volets complémentaires :
    1. Comprendre la nature des besoins et le développement psychosexuel souhaitable des jeunes
    2. Identifier la nature blessante des adultes attirés sexuellement par les jeunes
    3. Proposer des outils concrets pour favoriser la compréhension de ce phénomène et accompagner les personnes en difficulté

RésuméNous sommes intervenus pour accompagner des professionnels à agir auprès d’enfants victimes d’exploitation sexuelle, lutter contre la traite humaine pour exploitation sexuelle, et apporter un soutien aux femmes en situation précaire.

Suite aux premiers résultats obtenus, nous souhaitons élargir nos actions pour intensifier notre aide au cours des prochaines années, tant les besoins identifiés sont nombreux et importants. Il y a donc des hommes qui voyagent au Laos à des fins de tourisme sexuel et nous maintenant qui voyageons, parallèlement, pour lutter contre ce phénomène en croissance.

Activité menée : Formation auprès de professionnels au Laos

laos-trata-seres-humano

loas1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[maxbutton id= »7″]